Quelques astuces pour coucher sans s’attacher

Coucher sans s’attacher, le sexe occasionnel

Lorsque qu’une personne veut jouir, c’est juste du sexe occasionnel, elle peut très bien se séparer ensuite et reprendre sa liberté. Les hommes savent ce qu’ils recherchent chez une femme, mais les femmes aussi savent ce qu’elles veulent. Elles souhaitent surtout essayer de vivre heureuses et de partager cette joie et ces bons moments avec des partenaires consensuels. Et quand on veut partir, on dit au revoir et on se libère. Les femmes ne sont pas comme les hommes, elles incluent souvent les sentiments dans le sexe. Elles sont plus ou moins différentes. Mais elles doivent apprendre. Peu importe si le gars poursuit la relation durant 6 mois ou plus. Le fait de coucher sans s’attacher et de sans s’impliquer émotionnellement doit découler d’un engagement tacite, avec soi-même et avec le partenaire. Il faut pouvoir apprécier quelqu’un pour un moment, rire, sortir et faire l’amour sans engagement. C’est le meilleur parti qu’on peut tirer d’une relation libre et consentie.

Coucher sans attacher
Coucher sans s’attacher : un pari difficile

L’engagement suppose la jalousie, l’incompréhensions, et la défaite à long terme si l’on souhaite se dégager. Pensons simplement et dès le début à l’aspect rationnel des choses et à ce qu’on veut comme rapport. Le sexe occasionnel et les sentiments ne sont pas liés et ne le seront jamais. Nous, les femmes, nous devons apprendre dès le plus jeune âge à croire que cela existe. Les relations sexuelles sont naturelles et ne doivent pas être surévaluées et placées au-dessus de tout. Le sexe c’est avant tout la satisfaction d’un désir. Le plaisir sexuel et l’amour sont des sentiments qui peuvent parfaitement se séparer. Ce n’est pas parce qu’un gars te baise qu’il va falloir tomber amoureuse. Cela n’a aucun sens! On devrait pouvoir séparer les choses, ne pas s’emprisonner dans une relation et jouir davantage de la vie.

coucher sans s’attacher, témoignages de femmes

Je ne peux pas être disponible sexuellement pendant longtemps pour un seul homme. Je ne lui accorde mes faveurs que s’il fait partie de ceux qui pratiquent réellement le « sexe libre ». Je pars alors avec le droit de faire mes adieux à tout moment. Je ne reste pas plus d’une semaine avec un seul partenaire. Est-ce que je vais chasser un autre homme comme une folle juste après ? Non ! Mais je veux disposer de mon corps et de mon esprit comme je l’entends. J’aime le sexe et je ne veux pas gâcher mon énergie en me contentant d’une seule rencontre.

Je ne l’ai fait durablement qu’avec mon patron. Nous nous voyons depuis presque quatre mois aujourd’hui, pratiquement toutes les semaines. Je n’ai jamais imaginé tenir jusque-là sans m’attacher, notre relation étant strictement sexuelle. Il est très bon au lit et pour le sexe. Si nous avons des goûts communs, si nous partageons les mêmes plaisirs et nous entendons bien, nous parlons peu. Le geste remplace souvent la parole, peut-être pour ne pas s’impliquer et garder notre relation dans l’ordre du libertaire.

J’ai des amies qui sortent avec une demi-douzaine d’hommes et ne sont pas attachées, tout comme j’ai des amies qui ont une liste longue comme le bras d’amants disponibles pour prendre leur pied de manière hebdomadaire. Ont-elles raison ou tort? Je ne sais pas. Ce que je veux savoir, c’est comment ces femmes peuvent passer autant de temps avec des hommes, se parler et se voir, prendre du bon temps et ne pas s’attacher. Je veux apprendre les astuces qu’elles utilisent !

3 astuces pour coucher sans s’attacher

Le sexe occasionnel est la solution pour une vie érotique active sans compromis. Pourtant, certaines femmes fuient ce type de relation de peur de s’attacher à leur partenaire. C’est parce qu’il y’a certaines limites à définir pour faire du sexe libéré un excellent moyen de prendre du plaisir et de développer sa sexualité. Découvrez-ici 3 façons d’avoir des rapports sexuels occasionnels de manière agréable et sans aucune peur ou culpabilité :

1. Choisissez un partenaire qui secoue la tête ou lieu de répondre à une question.
Connaissez-vous quelqu’un d’ennuyeux mais qui vous attire quand même sexuellement? C’est le bon cheval pour coucher sans s’attacher. Il peut être le partenaire idéal pour des relations sexuelles occasionnelles. Puisque vous ne pourrez pas l’aimer, ce canasson viendra vous rappeler par certaines de ses postures que la relation ne peut pas durer.

2. Vous devez pouvoir expliquez clairement à votre partenaire (et à vous-même) que la relation est passagère. Pour que le statut de la relation reste informel, ne sortez pas pour le dîner ou un verre. Limitez les heures qui lui seront allouées – jeudi soir, dimanche après-midi – et consacrez-les uniquement au sexe. Essayez de ne pas dormir chez lui ou laissez-le passer la nuit chez vous.

3. Souvenez-vous toujours que la relation n’est pas amoureuse. Vous éprouvez sûrement du plaisir durant les rapports sexuels, vous devez comprendre que cela résulte d’une réaction chimique et non de l’amour. Il faudra vous convaincre que cela ne fait pas partie de l’histoire du « bonheur pour la vie ». C’est simplement le sexe et l’attirance physique qui vous réunissent.